Un voyage épicé

Un voyage épicé

« Un voyage épicé » vous fera découvrir la passion des hommes pour les épices…

Les épices qui, au Moyen-Âge, valaient plus cher que l’or ! Suivez nos comédiens ! Vous assisterez à une cérémonie d’embaumement chez les Égyptiens ; puis sur les traces de Marco Polo, vous cheminerez sur la route de la soie ; à l’ère des Grandes Découvertes, vous lèverez l’ancre avec des grands navigateurs portugais et espagnols ; au XIXe siècle vous vous retrouverez dans une plantation de la Grande Compagnie Hollandaise des Indes au cœur d’une véritable guerre commerciale…

 Fiche technique « Un voyage épicé » à télécharger (pdf)

 

Espace scénique 1  : L’épave aux épices

Ce module composé d’une grande fresque de 6 mètres de long et d’un volume représentant un navire naufragé à l’époque des grandes découvertes sert de toile de fond aux objets échoués sur la plage comme une cargaison d’épices, une barre de navire, des gravures, des cartes et portulans. Il illustre la séquence introductive de l’exposition : la folie liée à la valeur exceptionnelle des épices qui ont conduit les hommes à traverser des océans pour découvrir de nouveaux continents à l’époque des Grandes Découvertes…

 

Espace scénique 2 : Les routes antiques des épices

Cet espace a pour toile de font la mythique bibliothèque d’Alexandrie et son célèbre port, à la croisée de l’Orient et de l’Occident. On peut y boire un thé au milieu des tapis orientaux et des narguilés, en découvrant la richesse odorante des épices, des parfums et des encens… Il sert de support à une approche didactique centrée sur les différents routes terrestres et maritimes des épices à l’époque de l’Antiquité… La reconstitution d’un tombeau égyptien permet de s’initier aux mystères de l’embaumement et de la fabrication des parfums.

 

Espace scénique 3 : Les joyaux de la Route des Indes

Des sacs d’épices sur un ponton de bois, le port de Batavia, des plantations, des coffres déchargés par des marins affairés, pas de doute : nous sommes dans une colonie hollandaise. On nous parle ici des enjeux politiques et stratégiques de la guerre des épices que se livraient les grandes compagnies européennes, de la culture et des récoltes dans les plantations et de l’histoire rocambolesque d’un certain Pierre Poivre

 

Espace scénique 4 : La boutique de l’apothicaire

Nous sommes à l’intérieur de la reconstitution d’une véritable boutique d’apothicaire où l’on peut s’initier (avant d’y goûter!) à la fabrication du pain d’épices : on y trouve de riches étagères remplies à craquer de bocaux, d’élixirs et autres poudres médicinales. Il y a un comptoir avec ses balances, ses pilons et ses mortiers. On y évoque l’usage culinaire et médicinal des épices au Moyen-Âge. Des bornes thématiques permettent de découvrir plus particulièrement certaines épices : comme le safran, l’anis, le gingembre, la muscade…

 

Ici  une vidéo de présentation par nos comédiens de l’exposition animée Un Voyage épicé ! de Galileo Production.

Le saviez-vous ?

Au Moyen-Âge on payait en épices et notamment en grains de poivre. L’expression : « payer en espèces », qui a perduré jusqu’à nos jours, vient de là ! Et quand on se partagera le monde entre Espagnols et Portugais au lendemain de la découverte de l’Amérique (1493 Traité de Tordesillas) ce sera d’abord pour donner l’or aux Espagnols et les épices aux Portugais.

Nous vous invitons à nous contacter via le formulaire de la rubrique Contact.

Vous pouvez aussi consulter la page « À la découverte des épices » , une exposition tenant dans une malle d’apothicaire !

Galileo